Aujourd’hui, on laisse Toulouse sous une chaleur prévue écrasante en cette fin août, pour se mettre au frais dans les montagnes de l’Ariège. Brice, Guillaume et Mathieu se sont prévus la descente d'Ax 3 Domaines en VTT avec un moniteur sur les petits sentiers sinueux. C’est vrai que la dernière fois qu’ils ont fait une sortie vélo, sont rentrés couverts de bleus et on s’est un peu inquiété…

Avec Tiphaine, on préfère prendre de la hauteur… On s’est donc équipée avec nos chaussons "conforts", comme nous l’a recommandé Fred, notre guide, pour aller grimper sur la Dent d’Orlu. Je suis toute excitée de partir pour une première grande voie ! Elle s’appelle « Tapas sans Dalle », Tiphaine m’induit en erreur en l’appelant « t’as pas 100 balles » !

"VTT descente à Ax 3 Domaines"

L’ambiance est détendue dans la voiture mais je sens bien qu’une petite appréhension commence à monter au fond de mon estomac… On dépose les gars à Ax-les-Themres où Ludovic, le moniteur VTT les attend. On les laisse parler "freins à disque et suspensions" et on roule vers Orlu. 

Escalade de la Dent d'Orlu

On arrive au parking baptisé "la poêle à frire". J’adore le cliquetis que fait le bruit des dégaines quand on brasse nos sacs à dos.  La marche d’approche est sympa dans les bois mais un peu raide. Ça me chauffe les cuisses, ce n’est pas plus mal avant l’escalade. On débouche sur une large croupe d’où la vue est superbe. La Dent porte bien son nom avec sa forme de canine. La montagne diffuse déjà ses effets apaisants dans mon corps et dans mon esprit.

Départ depuis la vire des isards où Fred nous rappelle qu’on va enchaîner 11 longueurs de 35 à 40 mètres. Il vérifie nos baudriers, nœuds et mousquetons, tout en nous rappelant les consignes de sécurité. Il passe « en tête », je suis seconde et Tiphaine est en fin de cordée : c’est parti ! C’est un régal d’escalader sur cette dalle de gneiss où l’adhérence est parfaite. Tout sur les pieds, les mains posées à plat, on grimpe toujours plus haut. Il faut que je m’habitue à la vue vertigineuse mais le calme et la sérénité de notre guide me donnent totale confiance. Au relais, je prends le temps d’admirer la mer de nuage au-dessus de la Réserve d’Orlu. Le soleil nous chauffe le dos mais nous ne grillons pas, c’est plutôt agréable. On déroule les 5 premières longueurs avec un rythme de croisière. C’est maintenant que les passages deviennent délicats. J’arrive sous un gros toit impressionnant, je fais exactement ce que Fred nous a conseillé, je contourne sur la droite puis grimpe sur la gauche, je me trouve dans une position un peu bizarre mais je suis concentrée et ça passe. Au relais, j’ai la tête qui me tourne, je ne sais pas si j’ai faim ou si c’est l’altitude. On grignote un bout de chocolat avec quelques amandes. Fred nous donne rendez-vous au relais suivant pour avoir la suite de sa blague… Passage tout en finesse sur cette partie de dalle cotée 5c+ mais j’y laisse de l’énergie. Tiphaine m’impressionne, elle est à l’aise partout cette nana ! Moi, j’ai les pieds qui commencent à gonfler dans mes p’tits chaussons "conforts"… on continue sur des longueurs sans difficulté technique mais la fatigue me fait ralentir. J’ai le sentiment que tout mon matos est plus lourd qu’au départ… Fred et Tiphaine m’encouragent.

Les efforts fournis me procurent un bien-être indescriptible quand on arrive au sommet de la Dent. Pas besoin de parler, nos sourires en disent bien davantage ! Le panorama à 360° nous amplifie la sensation d’oxygénation totale ! Quel bonheur ! On regarde en direction  d'Ax 3 Domaines où les gars doivent sûrement s’éclater dans leur descente. Que c’est bon d’enfiler mes chaussures de trail après 4 heures les pieds coincés dans nos chaussons… une dernière photo et on s’engage sur le sentier de randonnée pour rejoindre « la poêle à frire »…

On se retrouve boire un verre à Ax-les-Thermes

Sur la place Ax-les-Thermes, on retrouve les copains, en entier grâce aux conseils de Ludovic, et on offre un verre à nos 2 moniteurs tout en partageant nos aventures respectives. Guillaume nous fait bien marrer à nous raconter son soleil par-dessus le vélo et son atterrissage dans les orties. Ludovic lui avait pourtant dit de baisser sa selle et de se positionner bien sur l’arrière !!!

Finalement, on se rend bien compte que nos journées sont une réussite parce que nos guides sont vraiment des pros ! La prochaine virée en Ariège sera sur un VTT pour moi, c’est certain !!!